JIM PONTVIANNE

 

 

 

 

 

 

J'ai porté ici mon intérêt aux multiples statuettes colonisant les bazars du Moyen-Orient, comme évocation de l'histoire de l'Art. Il est intéressant de noter que ce qui était à l'origine réservé aux élites, aujourd'hui exposé au sein d'institutions culturelles prestigieuses et donc sur un piedestal, est ici entré dans la culture populaire, en format réduit reproduit de manière aléatoire...

 

L'imitation, le contrefait, est partout, sériel à bas coût : il ne respecte plus la sacro-sainte loi d'originalité et d'unicité. Le questionnement se porte ici sur la contrefaçon, vrai/faux, omniprésente dans ce monde de marques. Reproductions imitant les originaux, glissement du sacré aux profane, de la présence unique à une existence de masse, qu'en est il alors de la perte de "l'aura" avancée par Walter Benjamin ?

Au delà de la question d'auteur c'est la notion de valeur qui est ici interrogée.

 

L'Art devient marchandise.

En volume de transactions financières, le marché de l'Art était porté pendant trente ans par les Etas-Unis, il l'est aujourd'hui par la Chine. Accroissement du nombre de collectionneurs et de leurs puissances d'achats respectives, croissance exponentielle et financiarisation du marché en retour. Quand la soif d'hégémonie culturelle a une influence directe sur les prix.

 

Coke Serie est un dialogue entre ces symboles de l'histoire de l'Art d'une part et du produit phare de consommation courante planétaire d'une autre.

 

Coca-Cola : symbole de consommation mondialisée, disponible partout sur la planète. Après les bouteilles Warholiennes, la société de consommation est toujours et s'est accrue sans discontinuer.

L'histoire de l'Art comme trace du passé, ce qui définit l'homme dans sa contemporanéité et ce qui façonne dans le même temps son avenir. Une mise en tension d'objets multiples face à un bien normalisé. Le désir et le gout se seraient-ils standardisés ?

Ce n'est pas tant l'espace d'exposition qui bouscule le statut de l'objet, mais l'acte même de faire image dans l'absorption/dissolution de l'élément liquide et gazeux : explorer le spectre de la représentation et la perception des choses, diffraction de la lumière dans l'effervescence, méandres sucrés.

Questionner ce que nous regardons.

 

Histoire de l'Art, consommation, valeur, mondialisation...Une appréhension de notions qui se répondent, se croisent, s'entrechoquent.

 

Coke Série cherche à offrir une lecture d'une partie du monde, où les valeurs artistiques et pécuniaires semblent se fondre les unes dans les autres. En caressant le concept de marché de l'Art devenu pôle économique majeur au sein d'un monde global...Jusqu'a questionner ce qu'est aujourd'hui, l'Art.